Tweet




Tweet



TweetPin It" />

Charles Baudelaire





 

 » Il est bon d’apprendre quelquefois aux heureux de ce monde,

ne fût-ce que pour humilier leur sot orgueil,

qu’il est des bonheurs supérieurs aux leur,

plus vastes et plus raffinés. »

Baudelaire, les foules, dans Le Spleen de Paris.

, ,

No comments yet.

Laisser un commentaire

Powered by WordPress. Designed by Woo Themes